RELÈVE

Suppression des limites de braquets pour les courses en ligne des catégories «relève»

Image: 360dsm

Dès 2023, il n’y aura plus de limites de développement (braquets) pour les juniors garçons et les juniors filles. Le paragraphe 2.2.023 du règlement UCI a été abrogé. En raison de cette modification au niveau international, Swiss Cycling a décidé de lever les limites de braquets de toutes les catégories de la relève en Suisse pour la discipline Route à compter du 1er janvier 2023 (Règlement de course 2.2.023 N).

Jusque-là, la limite de développement maximale autorisée par tour de pédale était de 7,93 mètres. La réglementation nationale limitait la longueur de développement à 7,05 m pour les catégories U17 et à 6,15 m pour les catégories U15/U13/U11.

L’UCI justifie la suppression de cette règle par le fait que l’équipement nécessaire pour les « braquets de la relève » n’est disponible qu’en quantité limitée et que les connaissances médicales ne justifient plus les restrictions actuelles. La limite de braquets a été introduite pour protéger les muscles et articulations des athlètes de la relève et afin de réduire la vitesse dans le peloton.

La suppression de cette limite de développement entraîne également la levée du « Junior Rollout », également connue sous le nom « Méthode Rollout » ou « Contrôle de braquets » avant les courses de la relève. Ce terme décrit la procédure par laquelle les officiels contrôlent les braquets en mesurant la distance que le vélo peut parcourir en ligne droite en effectuant un tour de pédale en marche arrière sur la vitesse le plus élevée.

Hans Harnisch, responsable de la relève chez Swiss Cycling, salue la décision de supprimer les limitations. « La suppression des limites de braquets doit permettre de mettre l’accent sur la technique de pédalage, et donc sur la fréquence de pédalage, à l’entraînement. Avec cette suppression, l’accent est à nouveau mis sur l’ensemble du spectre de sélection des vitesses, et pas seulement sur la plus élevée. En outre, la responsabilité personnelle des athlètes sera plus importante – la technique de pédalage doit être entraînée de manière plus consciente, ce qui vaut d’ailleurs pour toutes les disciplines d’endurance. »

Les nouveaux systèmes de changement de vitesses (cassettes de 12/13 vitesses, dérailleur électronique) compliquaient ou rendaient impossible une adaptation aux limites actuelles. Le libre choix du braquet entraîne la disparition des obstacles techniques lors des courses en ligne, ce qui permettra à l’avenir à davantage d’athlètes de prendre le départ. La modification du règlement s’accompagne également de risques. Harnisch mentionne par exemple le risque que des braquets plus importants incitent l’athlète à rouler plus vite dans les descentes, ce qui peut accroître le risque de chute. C’est la raison pour laquelle il est crucial d’adapter la formation des athlètes de la relève aux nouvelles conditions et de veiller à une application consciencieuse.

« Les interdictions limitent la liberté de mouvement – à la fois physiquement et mentalement – et freinent donc aussi le potentiel de développement. Sans oublier que les interdictions suscitent justement des oppositions et provoquent souvent plus de colère que de détente. »

Hans Harnisch, responsable de la relève chez Swiss Cycling

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.