Fritz Brühlmann

Le légendaire mécanicien de l’équipe suisse est décédé

Fritz Brühlmann aux championnats du monde sur piste 2015 à Paris. Image: Wim Hoste

Fritz Brühlmann est devenu, en 1972, le premier mécanicien engagé à plein temps par Swiss Cycling. Le Schaffhousois a travaillé à ce poste – avec quelques interruptions – jusqu’aux Championnats d’Europe sur piste de Granges en 2015, contribuant à plus de 170 podiums lors de grands événements. Il est décédé jeudi à l’âge de 85 ans.

Xaver Kurmann, Robert Dill-Bundi, Urs Freuler, Bruno Risi et Stefan Küng ont chacun remporté de grands succès sur la piste. Et bien qu’une période de près de 50 ans aient séparé les apogées de Kurmann et de Küng, ces cinq hommes ont un dénominateur commun. Il s’agit de Fritz Brühlmann, qui préparait les vélos de tous ces grands noms de la piste. Fritz Brühlmann était « l’homme de toutes les situations », comme la presse quotidienne qualifia un jour joliment le natif de Schaffhouse.

La carrière du légendaire mécanicien de l’équipe nationale commence dans les années 60, lorsque le jeune athlète Fritz Brühlmann réalise qu’il n’a pas le potentiel nécessaire pour vivre une carrière de cycliste. Oscar Plattner, entraîneur national suisse de l’époque, remarque les talents de Brühlmann en matière de technique et lui demande s’il veut accompagner son équipe au Tour du Guatemala. Brühlmann accepte, s’envole pour l’Amérique latine et son profil tombe à pic pour le cyclisme suisse. Car le Schaffhousois est à la fois un bricoleur passionné et un travailleur acharné.

En 1977, il était sur place lorsque Daniel Gisiger a décroché la médaille de bronze de la poursuite par équipe aux Mondiaux au Venezuela en compagnie de Walter Baumgartner, Hans Känel et Robert Dill-Bundi. Un peu plus de trois décennies plus tard, Brühlmann a aidé Gisiger (désormais devenu entraîneur national) à mettre sur pied un nouveau projet de quatre sur piste. Le succès a été au rendez-vous : En 2015, l’équipe de poursuite par équipes emmenée par Stefan Küng s’est parée d’argent aux Championnats d’Europe de Granges. Le Thurgovien, alors âgé de 21 ans, a confié à Blick que ce que Brühlmann faisait était incroyable. « C’est simple, il a une solution à chaque problème. »

Brühlmann jouissait globalement d’une grande estime ; il était tout simplement connu dans le milieu comme le « Nati-Mech », autrement dit « LE » mécano de l’équipe. En sa présence, les athlètes suisses ont remporté plus de 170 médailles lors de grands événements internationaux. En majorité sur la piste, mais aussi sur la route et en cyclo-cross.

Fritz Brühlmann est décédé jeudi à Zurich. Il était âgé de 85 ans.

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.