Paracyclisme

Le terme « paracyclisme » renvoie au néologisme des Jeux Paralympiques. Il a été formé à parti des mots « Paraplégique » et « Olympique ». Ce nouveau terme est apparu sur la base des mots grecs « para » (= à côté) et « olympique », afin de représenter l’affiliation des différents types de handicap, leur proximité du mouvement olympique et leur juxtaposition par rapport aux Jeux.

Le terme « para-cycling » renvoie au mot artificiel Paralympics.

Il a d’abord été créé comme combinaison des mots « paraplégique » et « olympique ». Afin de représenter l’appartenance des personnes avec d’autres types de handicap, le terme a été redéfini et ramené aux mots grecs« Para » (= à côté) et « olympiques » pour exprimer la proximité du mouvement olympique et la juxtaposition des Jeux.

 

Le Comité international paralympique (CIP) a organisé les premiers Championnats du monde de para-cycling en 1994. En 2002, l’Union cycliste internationale UCI et le CIP ont signé un accord pour l’intégration du para-cycling dans le programme UCI. Le dernier point d’intégration a été l’organisation réussie des Championnats du Monde de para-cycling CIP 2006 à Aigle par l’UCI, au terme desquels le transfert de la discipline para-cycling à l’UCI a été officialisé en février 2007. Depuis 2009,les Championnats du monde de piste et de route sont organisés séparément.

 

Dans le sport pour les personnes en situation de handicap physique, les classifications jouent un rôle important car il existe des différences considérables dans les conditions de pratique d’un sport. Un système de classification complet a été mis au point afin d’assurer la comparabilité des performances et ainsi générer le plus grand nombre possible de participants.

 

La compétition est ouverte aux athlètes ayant une déficience visuelle (tandem), une paralysie cérébrale et des amputations (deux et trois roues) ainsi qu’aux athlètes ayant des lésions médullaires (handbike). Les compétitions de handbike sont destinées aux athlètes ayant une déficience des membres inférieurs et qui ne peuvent pas utiliser un vélo ou un tricycle conventionnel.

Disciplines


Sont admissibles les athlètes aveugles ou malvoyants qui prennent le départ en catégorie open et roulent en tandem avec un pilote sans handicap.


Divisée en cinq catégories, cette classe également connue sous le nom de « Standing » s’étend des athlètes ayant des handicaps faibles (C5, par exemple amputation simple d’un doigt ou d’un pied) aux athlètes ayant des handicaps lourds (C1, par exemple multiples amputations).


Sont admissibles les athlètes avec hémiplégie, paraplégie incomplète, diplégie (paralysie) et handicaps multiples, qui rendent impossible la conduite d’un deux-roues.


Sont admissibles les athlètes ayant une perte fonctionnelle faible à complète du tronc et des membres inférieurs. Ils sont divisés en cinq sous-catégories.

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.