#swisscyclingfamily | Member

Tour de Romandie

Michael Albasini: « Nous prendrons chaque étape comme une course d’un jour »

Image: Keystone-ATS

De mardi à dimanche, Michael Albasini participera pour la deuxième fois au Tour de Romandie dans le rôle d’entraîneur national et de chef de la sélection de Swiss Cycling. Avant le départ, le Thurgovien de 41 ans dévoile les perspectives de sa jeune équipe.

Il y a douze mois, le Tour de Romandie a coïncidé avec tes grands débuts dans la peau de l’entraîneur national. Qu’est-ce qui a changé par rapport à 2021 à l’heure de prendre part à ta deuxième Boucle romande dans ce rôle ?

Michael Albasini : La préparation s’est déroulée plus calmement, car nous avons su plus tôt que nous allions participer. Il y a moins de nervosité, certainement aussi me concernant. J’ai déjà tout vu, tout vécu à une reprise. Ce qui aide.

A l’exception de Mathias Flückiger, la sélection actuelle est très jeune. Que faut-il donner aux athlètes qui ont une expérience encore modeste avant de participer à une épreuve du World Tour ?

Deux bidons et une barre – et c’est parti ! (Il sourit) Nos athlètes doivent essayer quelque chose, parfois aussi prendre des risques ; ils n’ont rien à perdre. Nous sommes ici pour apprendre. Et quand on apprend, on a aussi le droit de commettre des erreurs.

Le parcours est difficile et la concurrence de taille. Que peut-on espérer de ton équipe durant cette semaine ?

Le classement général n’est pas un objectif. Il serait tout simplement présomptueux et pas du tout judicieux d’essayer de viser quoi que ce soit au général avec notre jeune équipe. Nous prendrons chaque étape comme une course d’un jour. Nous allons tenter de nous montrer, de passer à l’attaque. Je crois vraiment que nos athlètes ont le potentiel pour se mettre en valeur et je suis moi-même impatient de voir ce que nous allons proposer.

Pour plus d'informations

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.