CM Wollongong

Les Suissesses valeureuses, van Vleuten sacrée

Image: Frontalvision

Les Suissesses ne sont pas passées loin de l’exploit dans la course en ligne des Mondiaux de Wollongong, remportée samedi par une Annemiek van Vleuten héroïque. Mais elles doivent se contenter de la 9e place d’Elise Chabbey.

La Genevoise et Marlen Reusser (13e) étaient dans le coup lorsque la course s’est jouée dans les 15 derniers kilomètres. La Bernoise a même tenté de s’en aller seule à 12 km du but, prenant quinzaine de secondes d’avance, mais elle a été reprise avant le sommet de la dernière grosse bosse du parcours.

Incapable de suivre les cinq contre-attaquantes sorties à 8 km de l’arrivée, Elise Chabbey a finalement pu revenir sur la tête de la course à l’approche du dernier kilomètre, grâce aussi au travail de Marlen Reusser. Mais l’ancienne kayakiste n’a comme prévu rien pu faire dans le sprint pour la 2e place.

Marlen Reusser, dont l’attaque a tout changé dans une épreuve disputée en grande partie sous la pluie, n’était alors même plus présente dans le groupe de tête. Elle a concédé au final 11 » à la gagnante. Troisième meilleure Suissesse, Noemi Rüegg a quant à elle terminé 32e à 4’57 » pour décrocher la 7e place chez les M23.

« Le problème pour nous deux (réd: elle et Elise Chabbey), c’est que nous ne sommes pas des sprinteuses », a souligné Marlen Reusser. « Or, il y avait beaucoup de sprinteuses à l’avant, et elles n’ont pas travaillé », a poursuivi la vice-championne olympique 2021 du contre-la-montre, dépitée.

« Marlen a bien joué le coup en attaquant », a quant à elle analysé Elise Chabbey. « Il m’a manqué très peu pour basculer avec le groupe de tête (réd: après la dernière ascension). Après, on a fait beaucoup d’efforts pour revenir, stupidement sans doute. Mais je voulais ne pas avoir de regrets », a-t-elle ajouté.

Héroïque trois jours après avoir subi un trait de fracture à un coude lors du chrono par équipe, Annemiek van Vleuten a quant à elle profité des secondes de flottement ayant suivi le regroupement pour placer son attaque. Elle peut aussi remercier les Suissesses, sans qui elle ne se serait peut-être pas retrouvée en tête dans le final.

La Néerlandaise, victorieuse des trois grands Tours cette saison, a tenu bon pour devancer d’une seconde la Belge Lotte Kopecky (2e) et l’Italienne Silvia Persico (2e). La double médaillée olympique de Tokyo (or en clm, argent dans la course en ligne) cueille ainsi un deuxième titre mondial dans l’épreuve-reine, après 2019. Keystone-ats

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.