#swisscyclingfamily | Member

Tour de Suisse

Le Tour de Suisse comme Tour des Suisses?

Stefan Bissegger (ici lors du Tour de Romandie) sera un des favoris pour le contre-la-montre d’ouverture du Tour de Suisse. Image: Keystone

C’est finalement avec un an de retard que le 84e Tour de Suisse débute dimanche à Frauenfeld. Avec la présence de Stefan Bissegger, Marc Hirschi et Stefan Küng, les Suisses semblent plus mûrs que jamais pour s’imposer sur la boucle nationale.

Conséquence directe des divers succès remportés sur le World Tour, les attentes envers les coureurs suisses ont augmenté ces dernières semaines. « On espère vivement qu’un coureur suisse porte le maillot jaune après le contre-la-montre et aussi lors de la première étape, déclare le directeur du TdS, Olivier Senn. Les chances sont même assez bonnes. »

Le contre-la-montre plat en ouverture à Frauenfeld ravit particulièrement bien les deux Stefan thurgoviens, à savoir Bissegger et Küng. Bissegger a déjà enlevé un contre-la-montre sur le World Tour cette année. Au début du mois de mars, le jeune homme de 22 ans avait remporté celui de Paris-Nice devant de grands spécialistes de la discipline comme Rémi Cavagna, Primoz Roglic et Rohan Dennis.

Le parcours de 14 km à Gien est comparable à celui de 10,9 km dimanche, tout près de chez lui, où Bissegger connaît chaque recoin. Le coureur de l’équipe EF Education est revenu en plaine le 24 mai après un camp d’entraînement en altitude au Säntis. Le Tour de Suisse fait clairement partie des objectifs importants dans son programme de course. « Je suis concentré à 100% sur ce contre-la-montre, glisse Bissegger. Si c’est suffisant pour le jaune, alors je veux garder ce maillot aussi longtemps que possible. »

Stefan Küng, champion d’Europe du contre-la-montre l’an dernier et médaillé de bronze aux championnats du monde, se rendra quant à lui à Frauenfeld presque directement depuis le Säntis. La boucle nationale revêt également une vraie importance à ses yeux, mais les grands objectifs de la saison du jeune homme de 27 ans de la formation Groupama-FDJ viendront ensuite avec le Tour de France (à partir du 26 juin) et le contre-la-montre olympique au Japon à la fin du mois de juillet.

Küng, qui a remporté le Tour de Valence cette année, garde un excellent souvenir du dernier chrono d’ouverture à Frauenfeld. Il y a trois ans, le Thurgovien avait endossé le maillot jaune dès le premier jour…dans le contre-la-montre par équipe avec BMC.

Parmi la vingtaine de coureurs suisses en lice à Frauenfeld, Marc Hirschi semble le plus à même de remporter le général. Le Bernois de 22 ans a déjà annoncé à plusieurs reprises par le passé qu’il avait l’intention de courir pour le classement général, au moins dans les tours plus courts.

Surtout qu’il avait raté le Tour de Suisse l’année dernière. « C’est toujours un privilège de se retrouver sur les routes de son pays, confie le leader de Team UAE Emirates. Cette année, chaque étape sera extrêmement excitante. » Comme Küng, le vainqueur de la Flèche Wallonne 2020 s’entraînait également en altitude jusqu’à récemment.

Lorsqu’on lui demande de quoi il est capable lors de cette épreuve à domicile, Hirschi se montre prudent: « Nous avons une équipe forte avec beaucoup d’options et on vise des succès. » Lui entrevoit des possibilités dans les 2e et 3e étapes. Selon ses dires, les caractéristiques du parcours lui conviennent bien

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.