#swisscyclingfamily | Member

Mathias Flückiger

La suspension contre Mathias Flückiger levée

Mathias Flückiger – ici lors de sa victoire à la course de Coupe du monde de Leogang – peut à nouveau participer à des compétitions. Image: Maxime Schmid

La Chambre disciplinaire de Swiss Olympic a levé la suspension provisoire à l’encontre du vététiste Mathias Flückiger. Le médaillé d’argent de Tokyo l’a annoncé.

Mathias Flückiger avait été averti le 18 août qu’un de ses échantillons prélevés le 5 juin à l’occasion des Championnats de Suisse de cross-country s’était avéré positif. Il s’agissait d’un anabolisant appelé Zeranol, rarement utilisé.

Flückiger avait clamé son innocence. Pour le Bernois de 33 ans et son entourage, il était clair que l’échantillon A présentait une quantité si infime du produit incriminé que le résultat de l’analyse devait être considéré comme atypique et non comme positif. Par la suite, le vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2021 avait fait parvenir à la Chambre disciplinaire un dossier détaillé avec explications et indices à décharge.

Ainsi, la Chambre disciplinaire a décidé de ne plus considérer le résultat du test au Zeranol comme échantillon positif. Corollaire, la suspension provisoire prononcée par Swiss Sports Integrity le 18 août est levée après 120 jours.

« Je ne me suis jamais dopé. La décision de la Chambre disciplinaire est pour moi un grand soulagement. Ce furent les pires cinq mois de ma vie. Après des mois d’une attente pesante, je vois à nouveau l’avenir avec optimisme. Je suis très motivé sportivement, et je travaille chaque jour à mon retour », souligne un Flückiger totalement réjoui.

Toutefois, le cas n’est pas définitivement réglé. La décision de la Chambre disciplinaire n’a pas complètement innocenté le Bernois. La balle est à nouveau dans le camp de Swiss Sport Integrity (SSI), l’institution qui s’occupe des cas de dopage dans le sport en Suisse. Celle-ci est d’avis que sur la base des nombreuses enquêtes menées, un résultat d’analyse anormal a été constaté et que la suspension provisoire était donc nécessaire. SSI examinera cette décision et prendra les mesures qui s’imposent.

Flückiger, qui n’a pu disputer de compétition pendant cinq mois, espère « que mon cas sera définitivement tranché le plus vite possible. L’insécurité permanente, l’attente de plusieurs mois, les accusations infondées doivent cesser. »

Texte: Keystone-ATS

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.