#swisscyclingfamily | Member

Tour de France

Küng capitaine, Reichenbach garde de luxe

Stefan Küng (ici lors de son sacre national en chrono) sera entièrement dévoué au leader de l’équipe française Thibaut Pinot. Image: Sam Buchli

Comme lors des deux dernières années, quatre Suisses seront au départ de la 107e édition du Tour de France: Michael Schär (Team CCC), Stefan Küng et Sébastien Reichenbach (Groupama les deux) et le débutant à ce niveau, Marc Hirschi (Sunweb).

Stefan Küng prendra le départ de Nice fort de son titre européen du contre-la-montre enlevé lundi à Plouay. « Le gain de la médaille d’or me poussera à me sublimer », a relevé le Thurgovien suite à son succès en terres bretonnes. Son état de forme est bon après la reprise du mois d’août. Son rôle est bien défini au sein de l’équipe Groupama: Küng sera complètement au service de son leader Thibaut Pinot, l’un des prétendants à la victoire finale. Le rouleur alémanique n’aura pas trop à se sacrifier, sachant qu’il n’y aura qu’un contre-la-montre cette année au Tour. Il est prévu lors de l’avant-dernière journée mais il aura un profil qui ne lui convient guère avec l’ascension de la Planche des Belles filles. Sa puissance sera bienvenue dans les étapes de plaine et sur des parcours vallonnés quand il s’agira de défendre un acquis.

« Je serai considéré comme un capitaine de route », souligne Küng. Ses compétences seront sans doute précieuses quand il faudra se battre avec les fameuses bordures comme il pourrait y en avoir lors de l’étape des deux Îles de Ré et d’Oléron. « Mon job sera de tenir Thibaut en tête du peloton. » L’an dernier, tout s’était bien déroulé pour la formation de Marc Madiot jusqu’à trois étapes de la fin. Victime d’une déchirure musculaire à la cuisse, Pinot avait été contraint à l’abandon. A ce moment-là, il occupait la 5e place à 20 » du futur vainqueur Egan Bernal. Cette année, Groupama va essayer de nouveau de porter son leader sur le podium.

Bien sûr, le nouveau champion d’Europe du contre-la-montre est persuadé que ce Tour sera spécial. « Entre autres parce que nous ne pourrons pas rencontrer notre entourage après les étapes et pendant les jours de repos. » Le concept de protection du Tour en temps de pandémie du coronavirus ne laisse place à aucune exception. Küng ne peut enlever totalement de son esprit le scénario du pire. « Je crains que quelqu’un ne soit testé positif et que cela signifie la fin de l’épreuve pour notre équipe. Mais une fois que la course sera partie, nos pensées seront entièrement tournées vers elle. »

Le pendant de Küng sur le plat chez Groupama est Sébastien Reichenbach dans la montagne. Le Valaisan de 31 ans, qui dispute son quatrième Tour de France comme Küng, fait partie de la garde rapprochée de luxe de Pinot. Il pourra se concentrer à fond sur le Tour puisque les Championnats du monde d’Aigle-Martigny ont disparu du programme. Le champion de Suisse a prouvé qu’il était capable de suivre son leader en montagne y compris lors de la dernière semaine comme il l’a démontré l’année dernière où il s’est classé finalement 17e du général.

Marc Hirschi va se trouver en terrain inconnu à Nice puisqu’il va disputer son premier grand tour de sa jeune carrière. Comment pourra-t-il absorber vingt et une étapes en 23 jours? Le Bernois attend aussi la réponse avec impatience. Il s’est forgé une base physique lors d’un camp d’entraînement en juillet à Kühtai (AUT) afin de supporter le choc qui se présente devant lui.

Le champion du monde M23 de 2018 a donné des signes encourageants lors du dernier Critérium du Dauphiné. Il a fait partie des échappées lors des deux dernières étapes autour de Megève. Au sein de la formation allemande Sunweb, aucun coureur n’a le format pour disputer le classement général. Le Bernois bénéficiera ainsi de libertés dont il pourrait profiter pour sortir du peloton avec son bon instinct de la course .

Michael Schär est dans le même cas que Hirschi. Le Lucernois de 33 ans, qui disputera son dixième Tour de France de suite, aura les mains libres au sein du Team CCC. Il devra parfois se mettre au service de son leader Greg van Avermaet sur des étapes ciblées. Pour le reste, le puissant rouleur pourra tenter l’échappée.

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.