Antidopage

Swiss Cycling combat toute forme de dopage, soutient la lutte contre le dopage et travaille en étroite collaboration avec Swiss Sport Integrity.

La base de données sur les médicaments fournit de façon simple l’information sur l’interdiction d’une substance ou d’un produit, s’il est partiellement autorisé et/ou si ce règlement vaut seulement en compétition ou également en dehors (exception voir ci-dessous).

Si un sportif ou une sportive a besoin d’une substance ou méthode interdite selon la liste des interdictions, il/elle a la possibilité de formuler une demande d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT).

Liste des interdictions 2022

Liste de toutes les modifications

 

Exception Tramadol

Une réglementation plus stricte s’applique à la substance active Tramadol dans le cyclisme. Selon le Règlement Médical de l’UCI (Règlement Partie XIII) art. 13.3.066 et ss, le Tramadol est considéré comme une substance interdite.
La recherche de médicaments déclare que le Tramal ou le Tramadol ne sont pas des substances interdites, car elles sont basées sur le code WADA généralement applicable ainsi que sur le statut du dopage et la liste générale du dopage. Toutefois, les médicaments contenant la substance active tramadol (par exemple Nobligan, Tiparol, Topalgic, Tradolan, Contramal, Tramal, Ultram, Ixprim) sont interdits en cyclisme de compétition. Comme le Tramadol peut provoquer des étourdissements, de la somnolence et de l’inattention comme effet secondaire, il est incompatible avec le sport de compétition.

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.