#swisscyclingfamily | Member

CM Papendal

Des adieux presque parfaits

David Graf monte sur le podium lors de sa dernière course. Image: Nico van Dartel

Le leader de l’équipe suisse de BMX David Graf (31 ans) a réussi une magnifie sortie. Pour sa dernière compétition, l’athlète de Winterthour a quitté les Championnats du monde de BMX Racing à Papendal avec la médaille de bronze.

David Graf s’est qualifié avec la manière pour la finale du top 8 à l’occasion de la dernière compétition de sa carrière. Le Zurichois a ensuite réussi un bon départ. Il est sorti du premier virage en troisième position, derrière, Niek Kimmann et Sylvain André. Un rang qu’il est parvenu à conserver jusqu’à l’arrivée sur le rapide parcours de Papendal (NED). Il s’est ainsi classé juste devant son coéquipier chez Swiss Cycling, Simon Marquart, resté au pied du podium (4e), pour lequel il s’agissait de la première finale lors de Championnats du monde.

« Toute la journée a été marquée par de nombreuses émotions, car j’avais dit depuis longtemps que ce serait ma dernière course. Je me suis aussi mis la pression. Je voulais gagner. Mais le fait que je range mon vélo sur une médaille de bronze est aussi magnifique », a déclaré Graf, qui avait sorti au stade des demi-finales lors des Jeux olympiques de Tokyo.

David Graf va désormais vivre un changement très rapide du statut d’athlète à celui d’entraîneur national élite, puisqu’il reprendra cette fonction dès le 1er octobre. « Tout fonctionne déjà relativement bien », estime le troisième des Mondiaux, qui épaulera désormais ses anciens coéquipiers, qu’il côtoyait parfois depuis longtemps. Il veut les aider « à réaliser un pas en avant ».

A Papendal, l’or est revenu au favori et récent champion olympique, Niek Kimmann, Le Néerlandais s’est imposé devant Sylvain André. Ces deux coureurs gagnent ainsi un rang par rapport aux Mondiaux d’il y a deux ans en Belgique.

Chez les femmes aussi, c’est la championne olympique, la Britannique Bethany Shriever, qui a décroché l’or. Zoé Claessens a chuté en finale et s’est classée au huitième rang. La Vaudoise de 20 ans a toutefois prouvé dans les tours précédents qu’elle était en mesure de se battre pour une place sur le podium. Peu avant les JO de Tokyo, Claessens était devenue championne d’Europe élite à Zolder, alors qu’elle aurait eu le droit de participer à la catégorie U23, qui n’existe pas (encore) aux Championnats du monde.

Le meilleur résultat au niveau U19 a été signé par Thalya Burford. La Genevoise s’est qualifiée pour la finale, dont elle a pris le 7e rang.

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.