#swisscyclingfamily | Member

Tour de Suisse

Bernal gagne en jaune, les Suisses se présentent

Le Swiss Express: Gino Mäder, Michael Albasini, Steve Morabito et Mathias Frank (de gauche à droite) assurent une vitesse élevée. Image: Keystone

Le Colombien Egan Bernal (Ineos) s’est imposé en solitaire dans la 7e étape du Tour de Suisse au sommet du col du Gothard. Il a ainsi consolidé son maillot jaune de leader et affiché ses ambitions alors que le Tour de France approche.

Bernal, qui a attaqué à un peu moins de 3 km de l’arrivée, a gagné avec 23 secondes d’avance sur un duo composé par l’Italien Domenico Pozzovivo et l’Australien Rohan Dennis. Au général, Bernal possède désormais 41 secondes de marge sur Dennis avant le dernier week-end de course. Le rouleur des Antipodes devrait logiquement réduire l’écart samedi lors du contre-la-montre de 19,2 km à Ulrichen.

L’étape du jour s’est jouée dans l’ultime ascension. Le Suisse Mathias Frank a été le dernier rescapé d’une échappée à huit qui réunissait aussi ses compatriotes Steve Morabito, Gino Mäder et Michael Albasini. Frank a été rejoint à 5,5 km du but après un joli baroud d’honneur.

L’Espagnol Enric Mas a ensuite porté une attaque. Il a été rattrapé puis lâché par Bernal, qui avait démarré à 2,7 km de l’arrivée. Le Colombien a profité de l’impressionnant travail de son équipe dans la montée finale de cette étape de 217 km partie d’Unterterzen.

« Mes équipiers ont fait un travail exceptionnel, c’est fantastique », s’est d’ailleurs félicité Bernal au micro de la chaîne L’Equipe. « Samedi, c’est sûr, je vais perdre du temps sur le chrono, mais il y aura une étape de montagne dimanche, on contrôlera comme on peut. On donnera le meilleur », a encore commenté le vainqueur du jour, qui sera l’un des favoris d’une Grand Boucle orpheline de Chris Froome et Tom Dumoulin.

Après le chrono dans la vallée de Conches, le Tour de Suisse trouvera son épilogue lors de la dernière étape dimanche. Le parcours sera certes court (101,5 km), mais très accidenté. Les coureurs devront en effet grimper pas moins de trois cols hors catégorie, en l’occurrence le Nufenen, le Gothard et la Furka.

Kilian Frankiny a été le meilleur coureur suisse au sommet du Gothard. Le Valaisan s’est classé 14e de l’étape à 1’19, juste devant Patrick Schelling, lequel demeure l’Helvète le mieux placé au général (12e à 2’42). ats

Votre navigateur n'est plus à jour. Veuillez< a href = "https://browsehappy.com/" target = "_ blank" > mettre à jour votre navigateur.